Ce blog rassemble, à la manière d'un journal participatif, les messages postés à l'adresse lemurparle@gmail.com par les personnes qui fréquentent, de près ou de loin, les cafés repaires de Villefranche de Conflent et de Perpignan.
Mais pas que.
Et oui, vous aussi vous pouvez y participer, nous faire partager vos infos, vos réactions, vos coups de coeur et vos coups de gueule, tout ce qui nous aidera à nous serrer les coudes, ensemble, face à tout ce que l'on nous sert de pré-mâché, de préconisé, de prêt-à-penser. Vous avez l'adresse mail, @ bientôt de vous lire...

BLOG EN COURS D'ACTUALISATION...
...MERCI DE VOTRE COMPREHENSION...

mardi 31 mai 2016

"Quand tout s'arrête, tout commence : une autre vie est possible"

« Quand tout s’arrête, tout commence : une autre vie est possible »



26 mai 2016 / Entretien avec Mathieu Burnel

  
Le système actuel dépend plus des flux et de la circulation que des centres de production. Le blocage des flux est donc l’outil stratégique le plus efficace. Qui ouvre des perspectives nouvelles - à condition de se placer dans une perspective de soulèvement. L’analyse de Mathieu Burnel, l’un du groupe dit de Tarnac.

Mathieu Burnel a été l’un des huit prévenus de l’affaire dite de Tarnac.




 Reporterre - Des raffineries bloquées, des centrales nucléaires au ralenti.... Comment interpréter ce blocage ?
 
Mathieu Burnel - On hérite en France d’une tradition politique issue du mouvement ouvrier, avec cette idée qu’en cas de lutte, le premier point d’appui se trouve dans l’usine. Autrement dit, c’est en stoppant le travail que l’on renverse le rapport de force avec la bourgeoisie. L’idée centrale est que le pouvoir se tient autour de la production, et que la structure sociale à la tête de la lutte, ce sont les ouvriers. Dans une certaine mesure, nous sommes toujours dans cette vision.

Pour autant, le capitalisme, en tant qu’infrastructure et organisation sociale, a beaucoup évolué. Ce qui produit de la valeur aujourd’hui, ce n’est plus la production de biens, c’est leur circulation. Le système se tient et se maintient par la dépendance dans laquelle nous sommes vis-à-vis de ces infrastructures de transports, d’énergie, de communication.

Et les gens le comprennent bien : il y a une conscience quasi spontanée que le pouvoir n’est plus dans les sphères politiques – le gouvernement, l’assemblée – mais dans les flux. En 2006, dans les manifestations anti-CPE, on pouvait déjà voir des pancartes type « Ce monde tient par les flux, bloquons tout ! ». Le rapport de force avec le pouvoir semble désormais passer par le blocage : Occupy Wall Street bloque le pont de Brooklin à New York, le mouvement Black lives matter bloque les autoroutes...
D’ailleurs, après plus de deux mois de mouvement social, on peut constater que le gouvernement n’a pas grand-chose à faire des gens qui prennent régulièrement et massivement la rue : ce qui l’inquiète, c’est quand les flux sont coupés !

Comment avancer vers un monde moins dépendant des flux capitalistes ?

C’est une question très complexe, surtout quand on est dans le feu de l’action. A mon avis, la question politique est celle des échelles. Il faut trouver, à chaque fois, quelle est l’échelle adéquate pour arracher au pouvoir, à chaque niveau de l’existence, ce par quoi il nous tient. On ne destitue pas le nucléaire avec cinq copains. Par contre l’agriculture, à cinquante, ça peut marcher.

La question essentielle aujourd’hui, est de savoir comment réorganiser techniquement l’existence de manière à ne plus dépendre des structures de pouvoir, donc des flux capitalistes. C’est seulement à partir de là que le blocage peut déboucher sur un soulèvement populaire massif.

Sur la ligne ferroviaire entre Caen et Paris.

 En l’état actuel, sur quoi ces blocages peuvent-ils déboucher ?
 
La grève, le blocage ou le sabotage permettent d’infliger des dommages économiques et ainsi de créer un rapport de force. Mais surtout, et c’est là toute leur richesse, ils permettent de dégager du temps et de suspendre la normalité. D’un seul coup, quand tout s’arrête, des espaces s’ouvrent : un autre rapport au temps, aux autres peut se faire jour. Il ne peut y avoir de remise en cause des rapports sociaux sans bouleversements ni suspension de la normalité. Quand tout s’arrête, tout commence : une autre vie est possible.

Mais le discours dominant présente le blocage comme la menace de pénuries…


Il faut renverser le paradigme, retourner le discours du gouvernement, qui oppose les usagers aux manifestants. Car en fait, des raffineries bloquées, ça ne signifie pas que les gens ne peuvent plus se déplacer... ça veut dire qu’ils sont libres de ne pas aller travailler. L’arrêt des raffineries permet un chômage technique généralisé. Ça ne bloque pas, au contraire, ça ouvre. Plein de gens pourraient sauter sur cette occasion pour faire autre chose. Si j’étais chef de la CGT, c’est ce que je dirais.

La remise en cause du rapport social est-elle possible quand elle est portée par des acteurs très institutionnels comme la CGT ?

Dans le fond, ça a été la défaite du mouvement des retraites en 2010. La CGT était à la tête de la contestation via le blocage des raffineries. Qu’il suffise de quelques personnes pour arrêter la machine leur donne beaucoup de pouvoir. Mais ça les met aussi énormément sous pression. Car s’ils décident de mettre fin au blocage, l’ensemble du mouvement s’arrête. On ne peut pas maintenir le blocage du pays tout entier grâce à 300 personnes sur quelques sites.

Par contre, d’autres infrastructures peuvent être stoppées : des axes routiers, des bornes d’accès au métro.... Le blocage des flux, c’est une pratique diffusable et réappropriable par d’autres.

On a l’impression qu’aujourd’hui coexistent deux mouvements sociaux, avec des stratégies différentes : d’un côté la CGT, de l’autre Nuit debout. L’un bloque, l’autre occupe.

Je ne crois pas que la CGT soit une seule entité, à part entière. C’est une organisation protéiforme, avec des stratégies très différentes. Et c’est la même chose avec Nuit debout.

Peut-être Nuit debout se trompe-t-il sur l’endroit où il situe le pouvoir. Ce n’est plus en se réappropriant une parole publique que l’on conteste les dominants. C’est, à mon avis, un des échecs des mouvements des places [Occupy, les Indignés] : on parle, on parle, alors que le pouvoir n’est plus dans les délibérations démocratiques.

D’un côté, Nuit debout incarne un rejet très sain et définitif des formes habituelles de la démocratie représentative, mais ne trouve pas les moyens d’aller au bout de son action. De l’autre, la CGT a l’intuition très juste de ce par quoi le pouvoir se tient, mais elle reste dans une volonté de dialogue et de négociation avec ce pouvoir. On a donc les deux pendants d’une stratégie de soulèvement populaire, quand bien même ils ne se reconnaissent pas l’un l’autre.

Philippe Martinez à Nuit debout : « Nous avons des valeurs communes. »


 Comment dépasser cela et construire une convergence ?
 
Pour moi, la convergence des luttes, ça sent le vide. Je n’y crois pas vraiment. Il faut renverser le problème en se posant la question suivante : qu’est-ce qui fait qu’il n’y a pas de soulèvement insurrectionnel et destitutif ?

Le mouvement reste faible parce qu’il n’a pas de perspective révolutionnaire. Il n’y a pas de vision de ce que pourrait être un soulèvement et donc un bouleversement des rapports aux autres, aux mondes, à l’existence.

En 2010, j’allais souvent sur les piquets de grève et les gens exprimaient un sentiment ambivalent. D’un côté, ils sentaient qu’ils tenaient le gouvernement, mais personne n’osait imaginer ce que pourrait signifier de mettre le pays à l’arrêt. Tant que le blocage et la grève sont perçus seulement comme un levier, sans la possibilité pour autre chose, le soulèvement ne viendra pas.

C’est ce qui a raté en 2010. Quand le préfet a annoncé des réquisitions d’essence pour les pompiers, pour les hôpitaux... et pour la police. À ce moment-là, le mouvement aurait dû lui-même décider de ce qui doit être remis en route. Laisser au préfet la possibilité de choisir, c’est perdre une grande souveraineté. Alors que décider de ce qui tourne et ne tourne pas permet d’ouvrir des possibles.

A travers l’affaire de Tarnac, tu as vécu la violence du pouvoir quand il sent que les flux sont attaqués. Les dominants ont les moyens de se maintenir à travers tout un arsenal, policier, judiciaire.

Le niveau de répression actuel est étonnant. On est dans une situation potentiellement explosive, donc il est « normal » que la police joue ce rôle, elle est le tampon entre le peuple et le gouvernement.

On peut se protéger de la police, mais on peut difficilement l’empêcher de réprimer. Par contre, on peut s’assurer que son objectif pernicieux, qui est de diviser le mouvement, n’aboutisse pas. Notamment en soutenant massivement ceux qui sont accusés de casse, ou de brûler des voitures...

Parce que c’est la stratégie du pouvoir : sélectionner des gens, les viser, les frapper pour faire peur aux autres et qu’ils arrêtent. Or, dans les manifestations, il n’y a pas d’un côté un groupuscule de gens violents et de l’autre des gens bien gentils pris en otage. C’est bien plus nuancé. Il y a une pluralité de personnes, avec une modulation d’engagements très grande : ceux qui jettent un caillou, ceux qui jettent un cocktail Molotov, ceux qui vont faire masse.

- Propos recueillis par Barnabé Binctin et Lorène Lavocat.


- Lecture recommandée par Mathieu Burnel : Comité Invisible - Le pouvoir est logistique. Bloquons tout !

Source : Barnabé Binctin et Lorène Lavocat pour Reporterre

Photos :
. Route vide (Pixabay)
. Philippe Martinez à Nuit debout le 28 avril 2016 (© Reporterre).
. chapô : extrait de l’émission Ce soir (ou jamais) du 31 octobre 2014. Dailymotion
. rails : Wikipedia (Cevenol2/ CC BY-SA 2.0 fr)

Source : http://reporterre.net/Quand-tout-s-arrete-tout-commence-une-autre-vie-est-possible

dimanche 29 mai 2016

"Les communautés libertaires agricoles et artistiques en pays catalan (1970-2000)" Présentation et dédicace à Perpignan le mercredi 1er juin

On a reçu ça : 

La CNT 66 à l’occasion de sa permanence  du mercredi 1er juin 2016 vous invite à un café mais aussi à partir de 18h00 à la présentation et à la dédicace par ses propres auteurs, Jean –Pierre Bonnel et Paul Gérard, du livre :


Les communautés libertaires 

agricoles et artistiques 

en pays catalan (1970-2000)



Récit et témoignages des différentes expériences communautaires en pays catalan entre les années 1970 et 2000.



Cet ouvrage retrace des expériences qui ont eu lieu dans notre département par des copains et des copines que nous croisons dans les manifs et ça et là…

« à l’époque, dans les années 70, ils avaient 20 ans et voulaient échapper à la routine « métro, boulot, dodo », réagir contre le mode de production capitaliste et la société de consommation, s’associer avec d’autres pour vivre autrement et porter ensemble un projet commun libérateur. Ce fut le temps des communautés, rurales, urbaines, agricoles, artistiques et autres collectifs, d’esprit libertaire pour la plupart.

Dans ces années-là, en pays catalan, les 40 personnes qui racontent, dans ce livre, leur expérience communautaire, ont fait ce choix. Ils ont loué des mas et des terres dans des espaces en voie de désertification. Ils y ont vécu, travaillé et mis en pratique leurs idéaux. Les Carboneras, le mas Julia, Vilalte, Montauriol, St Jean de l’Albère, Malabrac, Fontcouverte, Cailla, Opoul, le mas Planères, Canaveilles, Fillols… autant de noms qui claquent comme des symboles de liberté, de sens et d’humanité.

Ils témoignent, 40 ans après, des gestes simples, de la solidarité, des échanges, des rires et des drames, des rêves et de l’amour qui ont forgé leurs existences. Avec cette expérience, ils ont participé à l’évolution des mentalités, ils ont fait bouger les lignes et provoqué en quelque sorte les grands débats sociétaux de la fin du XXe et début XXIe siècles.

Ils sont les 40 auteurs de ce livre, un livre collectif, dont Jean-Pierre Bonnel a été le moteur, le scribe et le passeur et Paul Gérard le coordinateur attentif. Le temps d’une préface, Ronald Creagh a bien voulu joindre sa réflexion à la leur ».

On vous attend nombreux !



samedi 28 mai 2016

Sauvons les terres nourricières : projection / débat mercredi 1er juin à St André

On a reçu ça :

Bonjour

dans le cadre de l'ALTERNATIBA TOUR 2016 et en collaboration avec la mairie de St André,

Projection débat à SAINT-ANDRÉ 


le mercredi 1er juin à 19h00 préau de la mairie

  - projection de courts-métrages sur la disparition des terres agricoles .

présentation du problème des friches à SAINT ANDRÉ, 
exemple d'une reconquête agriculture et biodiversité à CLAIRA, 
témoignage de Terres de Liens, 
association des Races locales, 
porteurs de projets agricoles, 
échange sur le danger de la perte de terres agricoles au profit de projets commerciaux, golfique, ou urbanistique au détriment de l'installation de nouveaux agriculteurs sur les territoires.

Merci de diffuser cette information dans vos réseau. je reste disponible pour toutes informations.

amicalement 
Gérard LLORCA <g.llorca66@gmail.com> 


vendredi 27 mai 2016

Programme LE VILLAGE DES POSSIBLES / 4 & 5 JUIN 2016 / MOSSET

Programme très détaillé ici :



LE VILLAGE DES POSSIBLES / 

4 & 5 JUIN 2016 / MOSSET

 
Le Village des Possibles, c’est un festival itinérant en Conflent qui investit chaque année un nouveau village, et parfois change de nom... Mais défend toujours l’autonomie et les alternatives. A prix libre. 
 

Cette fois-ci, le Village des Possibles, c’est les 4 & 5 JUIN 2016 à Mosset.

 
Villageois, associations, collectifs, d’ici ou d’ailleurs, tous bénévoles, vous proposent un premier week-end de juin pour apprendre, échanger, se régaler, découvrir, danser, chanter. 
Ça commence samedi matin à partir de 10h (et oui!) et fini dimanche soir en beauté avec 2 concerts sur la place du château : Droog et le Skeleton Band. 

Plus de 50 stands, ateliers, projections... 
Pour tous les goûts, et d’une richesse stupéfiante. Nous vous proposons de découvrir ce programme en cliquant ici.

Pour le covoiturage, vous pouvez vous organiser en amont, en cliquant là, ou vous retrouver aux points covoiturage (parking en face du lycée à Prades / RDV covoiturage à l'accueil de Mosset).
A très bientôt ! 

Evidemment, tout ce petit monde ne se laisse pas cataloguer, ne rentre pas dans une case -et c’est tant mieux-, mais nous vous proposons ce programme par thèmes.

LE VILLAGE DES POSSIBLES / 4 & 5 JUIN 2016 / MOSSET 
 MANGER & BOIRE dans le Village
CANTINE & BUVETTE DES POSSIBLES / FEUFOLLET / LES CREPES DE MARIE / LA CAMIONNETTE VERTE /

MUSIQUE, SPECTACLES, ETC
LOU VALMONDE L’AMBULANTE / DEAMBULATIONS MUSICALES / SWING SAM SOUL / OPERA MOSSET / NIMA / APRES MOI LE DELUGE / BOEUF DU SAMEDI avec SARAH LEBIHAN & ZYKATOK / LA BANDE A GEORGES / LES BECS ROUGES / LES CORDES LOCALES / DIMANCHE DE CLOTURE avec DROOG & LE SKELETON BAND

MARCHES & VISITES
BALADE SALADE / PROMENADE DES CANAUX / VISITE DU VILLAGE, patrimoine et histoire en mouvements / LA SOURCE : marches et soins

PROJECTIONS, RENCONTRES, DEBATS...
REGENERATION PAR LE MODE DE VIE / PRESSE & EDITION INDEPENDANTE : une autonomie est-elle possible ? / AUTONOMIE(s) AU PROCHE-ORIENT ? Projection et discussion / ROCKFARMERS / L’ELAN/ BRULLS ETC : Résistance aux projets inutiles et défense des terres nourricières / REFLEXION SUR LE REVENU DE BASE / TAKE BACK YOUR POWER / INTERNET CITOYEN / L’AUTONOMIE ITALIENNE DES ANNEES 70 : projection et discussion. / LES COOPERATIVES INTEGRALES CATALANES (en catalan & français) / VIDEOMATHON, projection des films réalisés pendant le Village des Possibles.

SANTE, MASSAGES, SORCIERES...
LA SOURCE : marches et soins / MASSAGE DO IN : initiation / MASSAGES : rdv individuels / GESTION DU STRESS PAR LA PLEINE CONSCIENCE : atelier d’exercices / PLANTOTHEQUE GYNECOLOGIQUE / YOGA NIDRA & L’ENERGIE DES ABEILLES / MASSAGE SUR CHAISE / UN PAS VERS L’AUTONOMIE/ INTERDIT AUX ADULTES : discussions autour du sexe et de la sexualité pour les ados et jeunes.

HABITER, SQUATTER, CUISINER, BOIRE, bref vivre...
HABITAT PARTICIPATIF 66 / LA SOURIS VERTE / HABITé : cabanes etc / VIN NATURE : dégustation / CUISINER AVEC UN FOUR SOLAIRE / LES BONS GRAS : nutrition / LE FORT DE LA GALLINE / PETIT MARCHE DES PRODUCTEURS DE LA VALLEE / BOURSE D’ECHANGE & TROC / ENERGIE CITOYENNE / AMAP / PIERRE SECHE / TERRES ET PAILLES

ENVIRONNEMENT, PLANTES, LUTTES & DECOUVERTES
TEINTURES MERES & ELIXIRS / CABINE A GRAINES / VELO-MIXEUR : sue pour ton jus ! / TRAM66 : éducation à l’environnement / CONTRE LA PRIVATISATION DE L’EAU (en Conflent) / ELS BRULLS, TERRES AGRICOLES / BUTTE DE PERMACULTURE

CÛÛLTURE, ARTS, JEUX, etc : ON PRATIQUE
ESPACE D’EXPRESSION POUR LES ENFANTS / ESPACE BOUQUINS : bibliothèques et librairie/ OMNIBUS/ VIDEOMATHON / RESONANCES-LE CONFLENT A NOS OREILLES / LAND ART / RECYCL’ART SONORE / KAMISHIBAI / AGROECOLOGIE, COMPOST & ATELIER D’ECRITURE / ATELIER DE LA CHOUETTE : arts et nature / TEINTURES VEGETALES / TISSAGE A CARTE / CHEZ POLE KOSERY : bar à palabres etc / GRAND JEU : LE MONDE DES POSSIBLES / ESPACE JEUX / EXPOSITION HAITI & PROCHE-ORIENT / UNE ARME DE CONSTRUCTION MASSIVE ?

ENERGIES etc
POLE PRODUCTIONS LOCALES D’ENERGIE / SAVEZ-VOUS FAIRE DU FEU SANS FUMEE / REVALORISATION LOCALE DES HUILES DE FRITURE / ENERGIE MILITANTE / ROCKET-STOVE / MATERIEL ENERGETIQUE






jeudi 26 mai 2016

Prades Nuit Debout chaque samedi 19h place de la République

On  a reçu ça :

 




Bonjour à toutes et à tous !!!

4 EME NUIT DEBOUT PRADES


19 H PLACE DE LA RÉPUBLIQUE


A l'ordre du jour :

- Qui participera à l'intervention "Nuit Debout Prades" au "village des possibles" à Mosset ?

- Quelles actions à venir ? (Les Arcades de Prades, blocages contre la loi Travail, etc...)

- Débats divers...


VENEZ NOMBREUX POUR PARTICIPER AU DÉBAT 

ET IMAGINEZ UNE DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE !!!!

Chacun peut amener une participation culinaire pour un partage convivial...

"L'utopie n'est pas ce qui est irréalisable,
mais ce qui n'est pas réalisé !!!"

(T. Monod)

A Samedi 

 Nuit Debout Prades







mercredi 25 mai 2016

Cyberaction N° 811: pour une Europe sans glyphosate



cyberaction mise en ligne le lundi 23 mai 2016
Proposée par Cyberacteurs
Elle sera envoyée à Président de la Commission Européenne

Elle prendra fin le : mardi 23 août 2016


Le vote européen prévu le jeudi 19 mai qui devait normalement donner un nouveau feu vert au glyphosate a encore été annulé à la dernière minute suite à l’immense mobilisation qui a poussé des pays comme la France, l’Allemagne et les Pays-Bas à ne pas soutenir cette proposition de la Commission.

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2016/05/19/29002-20160519ARTFIG00230-roundup-l-europe-incapable-de-se-decider-sur-le-glyphosate.php  


Toute l'équipe salariée et bénévole d'Inf'OGM vous remercie pour votre grande mobilisation et votre participation à la campagne de financement de l'association. Nous avons réussi à récolter 100% des fonds nécessaires au développement de la nouvelle mouture de notre journal INDÉPENDANT sur les OGM et les semences.

VIDEOS. La 4e marche mondiale contre Monsanto fait le plein
http://www.leparisien.fr/environnement/nature/environnement-la-4e-marche-mondiale-contre-monsanto-fait-le-plein-21-05-2016-5816975.php  

Un porte-parole de la Commission a prévenu vendredi que «si aucune décision n’était prise avant le 30 juin, le glyphosate ne sera plus autorisé en Europe et les Etats membres devront retirer du marché tous les produits contenant ce pesticide». Une Europe sans glyphosate est donc à portée de main !

Le mois dernier, les Eurodéputé-e-s ont appuyé une interdiction du glyphosate dans les espaces verts comme les parcs et les terrains de jeux, preuve que la classe politique commence à comprendre les dangers du pesticide préféré de Monsanto.

En décembre 2015 la Commission européenne a été condamnée par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) car elle n’a pas respecté la législation européenne qui lui imposait d’encadrer les perturbateurs endocriniens dès décembre 2013 comme lui avaient demandé le Parlement européen et le Conseil.

Mobilisons-nous une nouvelle fois pour obtenir une Europe sans glyphosate


voir la revue de presse sur les mobilisations de samedi
http://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2351#comment-159536  

Texte de la cyberaction proposé


Monsieur le Président

Cela fait deux fois de suite que les Etats membres refusent de soutenir la dangereuse proposition de réautorisation du glyphosate de la Commission. Des milliers de citoyens en Europe et dans le monde étaient dans la rue samedi pour dire non à Monsanto. Il est temps pour la Commission de comprendre que l’Europe ne VEUT PLUS du glyphosate classé «cancérogène probable» par l'OMS Et de respecter la législation européenne qui lui imposait d’encadrer les perturbateurs endocriniens dès décembre 2013 comme lui avaient demandé le Parlement européen et le Conseil.

Dans cette attente, veuillez croire en ma mobilisation sur ce sujet 




Source : <a href="http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/presentation-europe-sans-glyphosate-1152.html">cyberaction : pour une Europe sans glyphosate</a>
 

mardi 24 mai 2016

Là-bas si j'y suis : émission n°49 du 21 mai 2016

Abonnez-vous pour une information différente !

Chaque semaine une émission comme nous avions du lundi au vendredi à l'époque de Là-Bas Si J'y Suis avec Daniel Mermet avant qu'il ne soit viré de France Inter

De : Là-bas si j’y <contact@la-bas.org>
Date : 21 mai 2016 à 14:08
Objet : Trois chaudes journées de manif !


À la Une de Là-bas.Cet email ne s’affiche pas correctement ?
Voir cette Infolettre dans votre navigateur.

 Là-bas si j'y suis
 

Trois chaudes journées de manif !

Manche de pioche, poulet rôti et FN Debout. Trois chaudes journées cette semaine, si chaudes qu’on oublie presque le but : le retrait de la Loi Travail. On a rajouté « et son monde », la Loi Travail et son monde. Et après des semaines de lutte, c’est bien ce monde-là qui est visé et qu’il faut viser.
[TROIS REPORTAGES RADIO] Voici ces trois jours vécus au cœur de la lutte par Thibaut Cavaillès, à écouter ici : la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2015-16/trois-chaudes-journees-de-manif

Annick Coupé, responsable irresponsable

LÀ-BAS Hebdo #49, SOMMAIRE :
- Rencontre avec Annick COUPÉ, co-fondatrice de SUD, longtemps porte-parole de Solidaires. Organisation, convergence, rôle des intellos, qui porte la parole ? Son regard et son expérience sont très utiles pour les bagarres d’aujourd’hui.
- Gérard MORDILLAT mord et fait renaître en nous le Néanderthal, cet ancêtre de l’Homme disparu il y a 30 000 ans au profit de l’Homo sapiens actuel
[RADIO : 46’11] Notre LÀ-BAS Hebdo #49, avec Annick COUPÉ, à écouter ici : la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2015-16/annick-coupe-responsable-irresponsable

Pierre Bourdieu, un « intellectuel collectif »


À quoi servent les intellectuels et comment s’en servir ? La question revient dans le mouvement actuel. Militante syndicale, Annick COUPÉ évoque le rôle de Pierre BOURDIEU en 1995 lors de la lutte contre le plan Juppé. Une occasion de rappeler les paroles de BOURDIEU à propos des jeunes des quartiers populaires : « On peut brûler des voitures, mais à condition d’avoir des objectifs. »
[VIDÉO : 11’16] Extrait de notre LÀ-BAS Hebdo n°49, avec Annick Coupé, à voir ici : la-bas.org/la-bas-magazine/entretiens/pierre-bourdieu-un-intellectuel-collectif

Les Experts de l’expertise


Un avion disparaît ? Aussitôt dans tous les médias c’est le grand bal des experts de l’expertise ! Que vous rappelle le 22 mars 2016 ? Qui se souvient des attentats de Bruxelles ? Et surtout qui a compris et retenu quelque chose dans l’hystérie médiatique qui comme toujours a suivi le drame ?
[VIDÉO : 06’52] Une chronique de Blaise Magnin d’ACRIMED, à voir ici : la-bas.org/la-bas-magazine/chroniques/les-experts-de-l-expertise

 
Suivez nous sur Twitter | Facebook  
© Là-bas si j’y suis — 2016


Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné…

Abonnez-vous !

L’abonnement c’est maintenant ! (et c’est très simple)
Grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas.
Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité. C’est le prix de notre travail. C’est aussi le prix de notre indépendance, pour ne pas être soumis financièrement aux annonceurs, aux subventions publiques ou aux pouvoirs financiers.
L’abonnement coûte 60 €. Mais pour permettre à tous, du rentier au routier, d’avoir accès à notre travail modeste et génial, plusieurs tarifs d’abonnement existent :
-  les plus fortunés peuvent souscrire un abonnement de solidarité (80 €, 100 € ou même plus...)
-  ce qui permet aux plus modestes de s’abonner pour une somme plus accessible (24 € pour un an ou même moins...)
JE M'ABONNE






Source : http://la-bas.org/les-emissions-258/les-emissions/2015-16/trois-chaudes-journees-de-manif

lundi 23 mai 2016

dimanche 22 mai 2016

L'atelier de l'Entonnoir au coeur de Prades - Késacho ? C'est quoi ?


L’association l’Entonnoir
.
.
Cette initiative est issue d’un groupe d’individus rassemblés de manière positive, et souhaite participer au rassemblement des constellations d’actions, de gens et d’associations, actifs dans le Conflent et ailleurs dans les domaines fertiles des arts et des pratiques écologiques.

De ce mélange des genres et de pratiques naîtront des événements culturels en partenariat avec les associations locales, les villages et la commune de Prades (médiathèques, centre culturels, festivités locales…).

Les animations s’adressent à tout ceux qui ont des idées, des envies, des sensibilités à l’écologie, et invitent publics, artistes, chercheurs, agriculteurs, penseurs, à se rencontrer pour donner à ces valeurs un espace où prendre forme.

Les pratiques alternatives c’est quoi ?

Toutes actions répondant aux besoins essentiel d’un être humain tout en préservant son environnement

Pourquoi s’appeller L’Entonnoir ?

L’Entonnoir, c’est ce petit objet que chacun possède au fond de son tiroir, ou dans son garage : la cuisinière en a un pour ses confitures, le mécano pour ses mélanges, et le fou se le met sur la tête.. c’est un objet facile à détourner… en lumière !
Un espace polyvalent où se rencontrent des activités

=L’Atelier=

Pour concrétiser notre engagement sur le territoire, nous nous installons dans un local situé à Prades à partir du 1er mai 2015, où nous pouvons travailler confortablement.
Ce lieu permettra d’inviter de nombreux artistes locaux pour échanger nos pratiques et par la suite proposer des animations originales et pluridisciplinaires au sein des festivités locales.

Nous ferons de l’accueil et du développement de projets de création artistique, pour permettre des rencontres entre chercheurs et artistes et réfléchir sur de nouvelles formes de sensibilisation du public autour de projets communs.

Idée=créer un réseau de partenaires pour récolter des matériaux de récupération :
Déchetterie, Emmaüs, particuliers, fond d’usine etc..

Nous souhaitons appuyer la mise en place d’une recyclerie .

Un café associatif
 
Le café associatif propose un endroit convivial pour se retrouver, et partager idées, projets, et enthousiasmes tout en découvrant des jus de fruits et boissons issus de la production locale

Une médiathèque thématique sur les pratiques alternatives
Nous mettrons à disposition une bibliothèque pour laisser en dépôt des livres à consulter sur place : Une idée pour créer un poulailler ? Besoin d’un tuyau pour un chauffage solaire ? Des conseils pour réussir votre potager ?

=Accueil d’association et projets partenaires=

En cie imaginaire= compagnie de marionnettistes du Conflent
Projet d’Amap sur Prades= paniers du producteur aux consommateurs
Relais Cabine à Graine= troc de semences entre jardiniers

=Animations=

La thématique des animations est très vaste et varie selon la personne adhérente qui propose.
Pratiques Alternatives=
Stages à venir= Apprendre à construire un chauffage solaire, un biodigesteur, un séchoir solaire, un Rocket stove (poêle à bois en matériaux recyclés),
Atelier entrant dans le cadre de la recyclerie= meubles en cartons, customisation de vieux meubles
=Projet Passage entre Arts et Ecologie=

Mettre en place une exposition éphémère, qui se mange intégralement
Devoir de Mémoire= destiné aux seniors, mais pouvant prendre une forme intergénérationnelle, cet atelier utilise des supports variés (musique, photo…) pour que l’Histoire ne disparaisse pas avec ceux qui l’ont vécue et faite.
Atelier de construction de marionnette en mousse= écoles, festivales Et nous attendons les propositions de nos adhérents !

=Evénements=

Concerts, spectacles, ciné-concert, exposition…

En partenariat avec les communes du Conflent, nous prévoyons d’organiser des rencontres festives où le public est sollicité, avec une programmation originale et variée. Ces événements seront aussi l’occasion de faire venir des artistes locaux et d’ailleurs et d’organiser des ateliers de partages de pratiques artistiques. En proposant notre espace comme lieu de rencontre et création.

Nous souhaitons que ces évènements prennent à partie les producteurs locaux en proposant leurs produits.

=L’équipe de L’atelier=

Jonathan Lespagnol, et Ninon De graaff, En compagnie
Imaginaire
Marionnettistes depuis 6 ans, dont 3 ans à l’étranger, nous avons déjà organisés plusieurs évènements dans le Conflent, grâce aux soutiens et l’accueil d’associations.
Nos nombreux déplacements pour la promotion de notre travail nous ont amenés à des rencontres dans le milieu du spectacle vivant et de l’écologie, que nous souhaiterions partager.
Initiateur du Cabaret du fil à retordre, et de l’Ateliers du Coq à l’Ane
Ugo van Hulsen : participe activement à des projets associatifs, artistiques et agroécologiques d’ici et d’ailleurs
Anthony (A-Mo) : artiste audiovisuel (musique, écriture, vidéos…), animateur socioculturel, penseur (taoïsme…), bien-être, création de jeux… aura à coeur de faire du lien


vendredi 20 mai 2016

Programme ArtisaNature : ateliers, créations

On a reçu ça :
Bonjour !

Retrouvez ArtisaNature :



Samedi 21 mai à Font Romeu et venez nous aider à ramasser des déchets sur les pistes de ski pour ensuite faire en atelier de création de fleurs avec les déchets collectés pour en faire un grand champs de fleurs pour l'expo sur le recycl'art à la Maison de la Vallée d'Eyne les mois d'été ! 

Dimanche 22 mai au parc St Vincenç à Perpignan avec un atelier land'art/recycl'art, on vous invite à venir faire des créations pour la Nature et de profiter de plein d'activités et stands au parc pour la "Fête de la Nature"

Samedi 4 et dimanche 5 juin autour du magnifique prieuré de Marcevol, pour le festival "en-a-vent!" ArtisaNature présentera "in'vent'ions" ; 
une installation interactive colorée et haute dans le vent, venez créer dans l'atelier des "in'vent'ions" et rajouter vos créations au vent et à l'oeuvre.
 In-vent-er des objets venteux pour parler et penser le vent, les déchets, et leur façon de voyager, participer tout un weekend à plein d'activités ; danse, film, son, concerts, conférences etc, tout autour du vent !

 
Pendant tout le weekend du 4 et 5 juin, la montagne se charge d'activités et vous invite à bouger entre Marcevol, Eus (croisée d'art) et Mosset (Village des possibles) !!

(Pour ceux qui n'ont pas participé en avril, on reprend l'atelier de Kokedama Samedi 11 ou dimanche 12 Juin !)

Bienvenues! 




35 Carrer del Veinat

66360 PY

0033608137135








jeudi 19 mai 2016

Incroyables Comestibles à Prades : samedi 21 mai 10h près de la fontaine

Les incroyables comestibles
 
« Ce qui appartient à tout le monde, n’appartient à personne »

Les *Incroyables Comestibles* est une démarche participative citoyenne et solidaire issue d’un élan volontaire de don et de partage.

Elle appartient à tous les *Citoyens Jardiniers Solidaires*, à leurs amis et leurs sympathisants, qui souscrivent pleinement aux valeurs et principes fondamentaux du mouvement.

En se réappropriant l’espace public et en le transformant en jardin potager géant et gratuit, la nourriture à partager devient une ressource abondante alimentée par tous et offerte à chacun.

Si chacun fait sa part, on change la ville. 

ET SI ON S’Y MET TOUS, ON CHANGE LE MONDE !

Et si démarrait des Incroyables Comestibles à Prades ...

On se retrouve sur la place, près de la fontaine
le 21 MAI à 10h


Chacun amène ses enfants, ses amis, ses voisins... et sa bonne humeur !
On apporte des outils, du compost, des graines, des plants et de la bonne énergie.

Les artistes confectionnent des panneaux pour expliquer :

-la démarche : "On l'a planté pour nous, pour vous, pour tous ; entretenons ce jardin et servons-nous lorsque les légumes seront mûrs."

- les plantations : ex "Courges butternuts semées par Jeanne, 6 ans et Louis, 54 ans.
 A Récolter en octobre."

*Ceux qui se sentent l'âme de **reporters* nous filment, photographient, enregistrent, dessinent pour faire connaître les *Incroyables Comestibles !*

Si vous êtes partants, vous pouvez déjà vous faire connaître à l'Entonnoir (ou sur le site ateliers@atelierdelentonnoir.fr)

Et ceux qui le souhaitent peuvent prévoir un repas partagé auprès des plantations !


Venez nombreux !



Ouverture au public de l’entonnoir
Le mardi à partir de 12H30 Pour la cantine
Le Mercredi à partir de 18h30 Pour la cabine a graine et l’AMAP


Atelier de l’entonnoir
1 rue des Marchands
66500
Prades
Tel :04-68-97-06-12
www.atelierdelentonnoir.fr
contact@atelierdelentonnoir.fr

mercredi 18 mai 2016

Café Repaire du Conflent Jeudi 19 mai 19h30 Bar du Canigou Villefranche de Conflent (66500)


Comme chaque troisième jeudi du mois nous nous retrouverons au Bar du Canigou à Villefranche de Conflent le 19 mai à 19h30

En présence d'apiculteurs locaux, nous parlerons de l'abeille et des dangers qui ne cessent de la menacer. (Les sénatUeurs en font partie !)

Bien sûr d'autres sujets seront abordés selon vos envies-besoins-désirs.

A jeudi prochain