Ce blog rassemble, à la manière d'un journal participatif, les messages postés à l'adresse lemurparle@gmail.com par les personnes qui fréquentent, de près ou de loin, les cafés repaires de Villefranche de Conflent et de Perpignan.
Mais pas que.
Et oui, vous aussi vous pouvez y participer, nous faire partager vos infos, vos réactions, vos coups de coeur et vos coups de gueule, tout ce qui nous aidera à nous serrer les coudes, ensemble, face à tout ce que l'on nous sert de pré-mâché, de préconisé, de prêt-à-penser. Vous avez l'adresse mail, @ bientôt de vous lire...

BLOG EN COURS D'ACTUALISATION...
...MERCI DE VOTRE COMPREHENSION...

jeudi 30 avril 2015

Un deuxième vigneron bio poursuivi en justice pour avoir refusé de polluer



INSECTICIDES

Un deuxième vigneron bio poursuivi en justice pour avoir refusé de polluer

PAR 

Bis repetita. Après « l’affaire Emmanuel Giboulot » – un vigneron poursuivi en justice pour avoir refusé de traiter son vignoble avec un insecticide [1] – un autre vigneron bio, Thibault Liger-Belair, est convoqué au tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône (Rhône) le 19 mai prochain. Son délit ? « Refus d’effectuer les mesures de protection des végétaux contre les organismes nuisibles en l’espèce : lutte insecticide contre le vecteur de la flavescence dorée », selon la convocation consultée par Basta !.
Thibault Liger-Belair est vigneron à Nuits-Saint-Georges (Côte-d’Or) et à Moulin-à-Vent dans le Beaujolais. La particularité de l’appellation Moulin-à-Vent est qu’elle se trouve sur deux départements : le Rhône et la Saône-et-Loire. En 2013, un arrêté préfectoral impose trois traitements aux pesticides dans les vignobles de Saône-et-Loire, mais pas dans le Rhône. Une route traverse les vignes de Thibault Liger-Belair : d’un côté, les vignes qui doivent être traitées, selon l’arrêté préfectoral, de l’autre, celles qui échappent aux insecticides parce que le département n’oblige pas au traitement. « C’est une délimitation purement administrative, et non agronomique », confie-t-il à Basta !« Quand une loi est mal faite, cela ne nous pousse pas à la suivre. On ne peut pas prendre une carte et tirer un trait rouge, sans se préoccuper des limites du vignoble. Qu’on veuille protéger nos vignobles, oui, mais qu’on le fasse intelligemment et de manière mesurée », argue le vigneron.
Voir l’explication de Thibault Liger-Belair, dans une vidéo extraite du documentaire « Insecticide mon amour » :

_
Thibault Liger-Belair fait partie d’un collectif de vignerons contre la flavescence dorée, créé en décembre 2013 en Bourgogne. « On apporte des idées, des innovations et les informations de différents scientifiques d’Europe, de Suisse, pour en savoir plus et appliquer des zonages beaucoup plus précis », explique-t-il. « Nous voulons préserver les terres, les vignes qu’on nous a léguées, et les rendre en meilleur état. »
Cette procédure judiciaire contribuera, espère Thibault Liger-Belair, à pointer du doigt un certain nombre de dysfonctionnements, à débattre, à réfléchir autrement afin de préserver les terres. Pour rappel, l’affaire Giboulot s’est finalement soldée le 4 décembre 2014 par une relaxe, la Cour ayant invalidé l’arrêté préfectoral obligeant à traiter les vignobles.


mercredi 29 avril 2015

Perpignan samedi 2 mai Disco-Salade de 14h à 18h pour sensibiliser au gaspillage alimentaire

On a reçu ça : 

Sent: Tuesday, April 28, 2015 1:06 PM
Subject: Disco-salade samedi 2 mai
Énergie Citoyenne et 
Planète Culture 66 
vous invitent 
à la disco-salade

prévue ce samedi 2 maiplace de la République

de 14h à 18h.

Afin de sensibiliser au gaspillage alimentaire, nous récupérons des fruits et légumes invendus et destinés à la poubelle mais encore consommables.

Le principe est simple : les cuisiner et les préparer pour les savourer ensemble, dans la joie et la bonne humeur ! 

C'est ici qu'intervient le "disco" de la salade des musiciens (à découvrir sur place pour garder la surprise) et des animations sont prévues afin de rythmer ce moment de partage et de convivialité.

Venez avec votre économe (on en aura besoin pour râper),venez avec la pêche et tous ensemble, nous ferons le reste !

A samedi !

Pour Énergie Citoyenne, l'équipe énergique de la disco-salade citoyenne.
______________________________________________
Association Energie Citoyenne 
Maison des Étudiants, Local X25
      Université de Perpignan
       52 avenue Paul Alduy
        66100 PERPIGNAN
N° SIRET: 510 228 026 00017

Celui qui ne veut pas, cherche des raisons ;
               Celui qui veut, cherche des solutions !
 (Anonyme)

mardi 28 avril 2015

- Invitation - 5ème fête du Café Repère du Conflent 8 mai 2015 - Oreilla -

Coucou tout le monde, 

Olivier nous invite à Oreilla pour la 5ème fête du Café Repère du Conflent.
Geneviève nous fournit toutes les explications : 

FÊTE DU CAFÉ REPAIRE

Le 8 mai, à Oreilla

 Proposition pour une  journée où l’eau devrait se changer en vin…

Où nous retrouver ?

A l’aire de jeu d’Oreilla, mise à notre disposition par la mairie avec tout l’équipement nécessaire : grand barbecue pour des grillades (Olivier apporte des ceps de ses vignes pour le feu), tables, chaises, bancs, frigo, eau chaude, WC…
S’il fait beau, ce sera super (grand espace). S’il pleut, il y a un toit…

Que manger ? Que boire ?

Comment d’habitude, ce que chacun apportera, sachant qu’on peut faire des grillades mais qu’il sera plus difficile de réchauffer des plats (pas de cuisinière sur place).

Suite au dernier Café Repaire sur le thème de l’eau, Olivier et Geneviève vous proposent une promenade le long du canal ancien, toujours utilisé et destiné à se faire entuber d’ici quelque temps.
Cela nous mettrait en appétit pour l’apéro et le repas.
Après les pousse-cafés, une promenade digestive le long du canal nouveau, complètement sec et abandonné, pourrait être envisagée.

A quelle heure ?

On pourrait dire 10 h pour la balade et à partir de 12 h pour l’apéro.
Ce serait bien d’avoir un petit coup de main pour installer les tables et pour allumer le feu

Comment arriver ?

N116 jusqu’à Olette.
A la sortie d’Oletteen face de la station service Fina, désaffectée,tournez à droite et suivez les panneaux Oreilla.
A Oreillagarez-vous au tournant et descendez les escaliers, l’aire de jeu est en contrebas."

Oreilla n'est pas la porte à côté si vous venez et que vous avez quelques places dans votre voiture merci de le signaler pour en faire profiter les autres.


lundi 27 avril 2015

Ecoutez 'là-bas SI j'y suis' du jeudi 23 avril : "Si t'as rien à te reprocher, t'as pas peur d'être surveillé"

Coucou tout le monde,


comme chaque semaine une annonce alléchante pour écouter "Là-Bas si j'y Suis" du jeudi 23 avril.


En accès libre : 


vous pourrez écouter ou réécouter Zépur, une arménienne qui raconte le génocide vécu à travers ses yeux d'adolescente. Un témoignage émouvant, prenant : inoubliable.

N'hésitez surtout pas à vous abonner 

http://abonnement.la-bas.org/membres-decouvrir


---------- Message transféré ----------
De : Là-bas si j’y suis
Date : 24 avril 2015 12:57
Objet : Si t’as rien à te reprocher, t’as pas peur d’être surveillé




À la une de Là-bas si j’y suisCet email ne s'affiche pas correctement ?
Voir cette Infolettre dans votre navigateur.
 Là-bas si j'y suis

Si t’as rien à te reprocher, t’as pas peur d’être surveillé

« La menace n’a jamais été aussi importante, nous n’avons jamais eu affaire à ce type de terrorisme dans notre Histoire. » Manuel VALLS a frappé très fort sur France Inter jeudi 23 avril pour nous terroriser contre le terrorisme, suite à l’arrestation d’un nouveau terroriste, dont nous avions entendu parler la veille en boucle sur toutes les radios et sur toutes les télés.
Un nouveau terroriste qui tombe curieusement merveilleusement bien pour un Manuel VALLS qui cherche par tous les moyens à imposer la loi sur le renseignement. Toujours sur France Inter, il ajoute : « La loi sur le renseignement aurait donné plus de moyens aux services de renseignement ».
La loi sera votée le 5 mai prochain avant d’être soumise au Sénat. Si l’on en croit les sondages, la démarche aurait le soutien de l’opinion. Mais nous sommes allés dans les rues de Paris, micro en main pour montrer que « l’opinion ça se travaille » (reportage d’Anaëlle VERZAUX et Gaylord VAN WYMEERSCH).
Écoutez notre émission LÀ-BAS Hebdo n°14 avec, autour de Daniel MERMET : Olivier BESANCENOT du Nouveau Parti Anticapitaliste, Jérémie ZIMMERMANN de la Quadrature du Net, Laurence BLISSON du Syndicat de la Magistrature, Dominique PRADALIÉ du Syndicat National des Journalistes et Alexandre LANGLOIS de la CGT-Police.
« Si t’as rien à te reprocher, t’as pas peur d’être surveillé », à écouter sur la-bas.org/re-ecouter/les-emissions/2014-15/si-t-as-rien-a-te-reprocher-t-as-pas-peur-d-etre-surveille

ZEPUR L’ARMÉNIENNE (en accès libre)

« On nous a pas laissés même pleurer un peu. » Zepur Medzbekian avait 95 ans en 1995 lorsque Zoé Varier l’a rencontrée à la maison de retraite arménienne de Montmorency. C’est un des témoignages les plus bouleversants de l’histoire de Là-bas si j’y suis.
Zepur (Zéphyr) Medzbekian était née Veledian le 23 avril 1900 à Kérassonte, près de Trébizonde. Elle est décédée en 2007 à 107 ans (!). Des historiens et des Arméniens attachés à leur histoire ont souvent utilisé cette émission, plusieurs fois rediffusée et qui a valu à Zoé Varier le Prix Goretta.
Un témoignage exceptionnel sur le génocide arménien, à écouter sur la-bas.org/la-bas-magazine/long-courrier/zepur-l-armenienne

Abonnez-vousoffrez un abonnement, abonnez-vous collectivement. Sans publicité, sans subvention, sans actionnaire, c’est uniquement vos abonnements qui nous permettent de construire et de développer un média indépendant, modeste, génial et nettement plus près des jetables que des notables. Et ça marche !
L’équipe de Là-bas
contact@la-bas.org
Suivez nous sur Twitter | Facebook  
© Là-bas si j’y suis — 2015

dimanche 26 avril 2015

Perpignan - mardi 5 mai 19h le Castillet soirée exceptionnelle 'l'Iran nous surprendra de nouveau'



La LIGUE des DROITS de L'HOMME 
de PERPIGNAN et des Pyrénées Orientales   

vous invite à une soirée exceptionnelle

au cinéma le Castillet-Centre Ville de Perpignan

le MARDI 5 MAI 2015 à 19h

en présence du réalisateur, Mehran Tamadon

L'Iran nous surprendra de nouveau ...



mercredi 22 avril 2015

OGM et conditions climatiques : des risques non pris en compte


OGM et conditions climatiques : 

des risques non pris en compte

OGM MON810 Protéine Bt toxine
"L'activité génétique du maïs BT et sa teneur en toxines échappent à toute prévision fiable"... concluent des chercheurs qui ont tenté de comprendre le fonctionnement des OGM.
Pour étudier le fonctionnement biologique de deux maïs OGM de Monsanto (MON810 et MON1507), des chercheurs suisses et norvégiens ont analysé le développement des plantes, soumises à différents facteurs de stress comme la chaleur, la sécheresse, le froid ou l'humidité. Pour la première fois, ces tests ont permis de mesurer l’impact des conditions environnementales sur l'activité biologique du gène inséré et son impact sur la teneur en protéines insecticides. Les résultats obtenus ne sont pas piqués des hannetons : confrontée au froid et à l'humidité, une des variétés augmentait nettement sa teneur en toxine, pas l'autre. Même constat en conditions de forte chaleur et de sécheresse.
Ce qui signifie simplement que l'activité génétique du maïs BT et sa teneur en toxines échappent à toute prévision fiable. Conclusion : contrairement à ce que prétendent les industriels et les autorités sanitaires, il n'y a techniquement aucun moyen de prévoir à l'avance les concentrations d'insecticides présents dans les produits OGM, donc d'évaluer leur nocivité sur la santé humaine et animale.
(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")


mardi 21 avril 2015

8 et 9 mai à Céret : ne pas manquer le film 'Il était une forêt'...

On a reçu ça : 

"Pour info. Ne pas manquer le film 'il était une forêt", une œuvre de la nature
Eric"
Forum Ecosocialiste de la forêt
Les 8 et 9 mai 2015 à CERET
Invité d’honneur Francis HALLE
Biologiste et conférencier

Répondre au défi mondial des changements climatiques. Maitriser en valorisant la gestion économique de la ressource – forêt (emplois et énergie renouvelable).
Définir la responsabilité et le rôle du politique. Règle verte et législation.

Conférence, débats, tables rondes, ateliers législatifs, animations pour une fin de semaine en pays catalan .



8 mai 2015


9h/9h45 : Accueil des participants: cinéma le Cérétan

10h : Ouverture du Forum présentation des objectifs et des

intervenants.

10h15 : Ecosocialisme Corinne Morel Darleux, Brigitte Blang

11h : Conférence : Situation des forêts primaires humides . M. FRANCIS HALLE, botaniste de renommée internationale

12h30  : mas de Nogarède .REPAS

14H : Rôle des Règlementations et chartes

15h : Présentation des tables rondes 
15h15 : Tables rondes 
  • Forêt et emploi- formation
  • Rôle du politique
  • Gestion de la ressource
  • Rôle économique de la forêt
17h : synthèse des tables rondes
18h-19h : Animations musicales
19H - 20h30 Mas de Nogarède . REPAS
21h- cinéma le cérétan dvd « Il était une Forêt »

9 MAI


10h : reprise et accueil mas de Nogarède
10H30 : Tables rondes sur les problématiques régionales
12h30 : repas
14h : Ateliers législatifs (propositions de lois pour une 6ème République)
15h30 : Synthèse 
16h  : Discours de clôture par responsable national
17h30 : fin du forum 

lundi 20 avril 2015

Il n'y a pas de Barbares

Il n’y a pas de Barbares

20 mars 2015 Patrick Viveret 


   
« Si la logique de la guerre de civilisations s’imposait aujourd’hui en Europe, cela nous mènerait à des régressions sources de guerre civile »
JPEG - 22.7 ko
Patrick Viveret
A menace globale il faut une riposte globale, déclare un responsable tunisien après les attentats de Tunis venant après ceux de Paris, de Copenhague, de Tunis... Certes, mais encore faut-il ne pas se tromper de menace si l’on ne veut pas que la riposte soit inadaptée ou pire contre-productive. Car si à l’évidence, nous sommes en présence d’un conflit mondial qui peut toucher n’importe quel pays à n’importe quel moment, qui concerne tout autant l’échelle planétaire que l’échelle locale de nos cités, il y a deux approches radicalement différentes de l’analyse et de la stratégie à mettre en œuvre.
La première est celle de la guerre de civilisation théorisée il y a quelques années par le penseur conservateur américain Samuel Huntington. C’est celle qui a conduit le gouvernement Bush à réagir par la guerre, le mensonge, la torture, et la restriction massive des droits à travers le Patriot Act.
Cette logique, si elle s’imposait aujourd’hui en Europe, nous mènerait droit vers des régressions comparables ou même pires et pourrait devenir source de guerre civile, ce qui signerait d’ailleurs la victoire de la logique terroriste dont c’est l’objectif à terme.
L’autre voie c’est au contraire celle qu’avait indiquée le premier ministre norvégien après l’attentat meurtrier d’un fanatique d’extrême droite dans l’ile d’Utoya en juillet 2011 : "J’ai un message pour celui qui nous a attaqués et pour ceux qui sont derrière tout ça : vous ne détruirez pas la démocratie et notre travail pour rendre le monde meilleur (...) Nous allons répondre à la terreur par plus de démocratie, d’ouverture et de tolérance." Cette seconde voie est celle de la logique de vie, du dialogue de civilisation, du refus de confondre violence et conflit. C’est celle de la Liberté face aux régressions sécuritaires, de l’égalité face à l’explosion des inégalités et bien sûr de la fraternité, cette grande oubliée de la République, face aux fanatismes et aux racismes de toute nature.
Tel est l’enjeu de ce conflit mondial qui n’est pas pour autant une guerre mondiale car son objet est précisément, dans un travail sur la paix, de substituer la logique du conflit entre adversaires à celle de la violence entre ennemis.

Il y a des actes barbares, il n’y a pas de Barbares

Simple nuance de vocabulaire dira-t-on ? Pas le moins du monde. La logique de la violence entre ennemis est celle de l’éradication. L’Autre, est identifié substantiellement comme extérieur au genre humain. Il est le Mal incarné, le Barbare, le Terroriste. Le détruire, l’éradiquer, c’est alors une opération de purification, purification ethnique comme le disaient les milices serbes contre les bosniaques, de « nettoyage » comme le disait l’armée française pendant la guerre d’Algérie.
Remarquons que cette posture est parfaitement symétrique, interchangeable. Aux yeux de Ben Laden hier, de Daesh aujourd’hui, c’est l’Occident qui fait figure d’axe du mal. Cette absolutisation autorise à utiliser tous les moyens, en particulier celui de l’élimination physique.
La logique du conflit est toute autre. Il y a des actes barbares, il n’y a pas de Barbares. La barbarie est un dérapage dans l’inhumanité qui menace tout individu, tout groupe humain. C’est une aliénation, une altération d’humanité qui n’est pas réservée à certains. L’Europe a payé le prix lourd pour comprendre que la barbarie pouvait naître au cœur de grandes civilisations. La patrie de Kant et de Beethoven pouvait aussi enfanter le nazisme. La patrie de Dante pouvait enfanter le fascisme, celle des droits de l’homme le colonialisme, celle de Cervantès le franquisme, celle de l’habeas corpusl’impérialisme, celle de la libération du tsarisme, la terreur stalinienne, celle de la statue de la liberté organiser un système international de torture.. La liste est infinie.
Le fait d’avoir été victime ne constitue en rien une garantie de ne pas devenir soi même bourreau. L’holocauste dont ont été victimes les juifs ne justifie pas la politique d’apartheid du gouvernement israélien. Et le drame que vivent les palestiniens ne justifie pas plus les actes meurtriers qui sont commis régulièrement contre des juifs.

La barbarie est intérieure, pas extérieure

Dès lors que l’on a compris cela, on comprend que la barbarie n’est pas du côté de la diabolisation de l’altérité mais de l’absolutisation de l’identité. Nous retrouvons alors ce que ne cessent de nous dire depuis des millénaires les traditions de sagesse : la barbarie est intérieure et non extérieure. Elle n’est pas étrangère à l’humanité, elle en constitue la face sombre, celle de sa propre inhumanité. S’il y a un djihad, une guerre sainte, c’est en réalité un conflit intérieur, un travail sur soi individuel et collectif contre cette barbarie intérieure.
Et c’est là que nous saisissons l’enjeu de la fraternité. Car le frater, étymologiquement c’est le genre humain. Et l’esprit de fraternité dont parle la Déclaration universelle des droits humains nous pouvons le définir comme le travail sur lui-même que doit faire « le peuple de la terre », notre fragile famille humaine pour apprendre à s’humaniser, pour apprendre à mieux s’aimer. Faute de ce mouvement vers une qualité supérieure d’humanité et de fraternité nous risquons comme le notait Martin Luther King dans une phrase célèbre de « périr comme des idiots » !
Il y a en effet un lien étroit entre la brutalité et la bêtise comme le signale la fameuse expression : « bête et méchant ». Et il y a au contraire un lien étroit entre l’intelligence et l’esprit de fraternité n’en déplaise aux cyniques qui hurlent aux « bisounours » dès que l’on évoque ce lien. Car l’intelligence se nourrit de l’interdépendance, du lien, donc de l’écoute de la différence et de la divergence dès lors que celle-ci ne dérape pas en violence.
Oui, il est temps de revisiter les valeurs-forces de vie qu’exprime la tension dynamique entre liberté, égalité et fraternité à condition de redonner toute sa force à la dernière, de cesser d’en faire non la cerise sur le gâteau mais la cerise dans le gâteau, non un simple supplément d’âme mais l’anima, le souffle même qui permettrait de revisiter les deux autres valeurs clefs et même les trois autres si l’on y ajoute la Laïcité.

Lire aussi : « Pour empêcher le risque de la logique guerrière : la citoyenneté terrienne »

Source : Les convivialistes
Images :
. chapô : Huns (Wikipedia)
. rue de la Fraternité (Wikimedia)

dimanche 19 avril 2015

Prades : 25 avril journée de soutien : Ouverture de l'Atelier de l'Entonnoir

Super ! Un nouveau lieu dans le Conflent pour se retrouver, créer, rire et se régaler

------- Message transféré ----------
De : ninon de graaff 
Date : 15 avril 2015 11:41
Objet : L'Atelier de l'Entonnoir, journée de soutien le 25 avril à Prades

JOurnée de soutien 

le 25 avril à Prades de 14h à Minuit

Ouverture de 

L'Atelier de L'Entonnoir

Ateliers, bouquinerie, café associatif
Projet de recyclerie et plus encore
Rue d'Eus
site industriel Gibraltar

- Prades -


EmojiEmojiEmoji
EmojiEmojiEmoji
EmojiEmoji


Programme
​ ​
:

14H
Ouverture du café associatif 
Présentation de l'Entonnoir
 par la fine équipe
Projet d'Amap dans le Conflent par Morgane 
Projet de Relais Cabine à graine soutenu par la Cabine de Mosset

en plus des ateliers de 15h à 17h

avec
​ ​
:
La cabine à graine
L'atelier autonome du livre

un atelier sur la communication non violente
et des impromptus
​ ​
!

18h
 -
​ ​
Monsieur Quibine
​ ​
-
Apéro concert

20h 30 
Scène
ooOOOouverte 
et vous?
avec en invité
​s​
​​
 
des artistes du collectif Bartaces du Cabaret du Fil à Retordre, des Zicos d'ici et d'ailleurs, du clown...

ENTREE
​ ​
Adhésion à l'asso pour l'année
​ ​
=
​ ​
5 euros
​​
+
infinis-
ou Adhésion pour la soirée
​ ​
= participation libre
+
​ ​
chapeau pour les artistes
 (pensez-y
​ ​
!)

Restauration petit prix sur place

-
​ ​
produits d'aki
​ ​
!
​ ​
-
 Fromages de ch
​è​
vre
, bière locale (l'Alzina), vin bio naturel (le Champs des possibles)

INFO IMPORTANTE
​ ​
:

Pour le soir, la jauge spectacle est étroite, maxi 50 personnes
mais le bar sera ouvert à tout le monde dans la mesure du possible
​ ​
!

Pour garder une bonne entente avec le voisinage, et dans le respect de leurs activités

Merci de ne pas stationner aux alentours de l'Atelier

une signalétique sera mise en place.
Le mieux c'est de venir à pied du centre ville (7minutes
​ ​
!)

A très vite
​ ​
!

Ninon

samedi 18 avril 2015

Ferme de Serrabone : Commande de Viande de chevreau et Fête de Serrabone du 8 au 10 mai

Un petit coup de pouce pour la ferme (Terre de liens) de Serrabone : mangez du chevreau !

Objet : Commande viande de chevreau de Serrabone (label Nature et Progrès) et Fête de Serrabone du 8 au 10 mai


---------- Message transféré ----------
De : Simon Moliner
Date : 13 avril 2015 13:11
Objet : [Terredeliens66] Commande viande de chevreau de Serrabone (label Nature et Progrès) et Fête de Serrabone du 8 au 10 mai

Pourquoi manger du chevreau de Serrabone ?

Manger du chevreau Nature & Progrès, c'est soutenir des pratiques d'élevage respectueuses des animaux !

La ferme de Serrabone vous propose déjà ses fromages de chèvre, produits dans un souci de respect de l'animal, de la nature, et de la santé du consommateur. Alimentation apportée essentiellement par le pâturage, compléments achetés en bio, traite à la main, levain naturel fabriqué à la ferme, et mention Nature & Progrès, la certification bio qui prend en compte les impacts (directs et indirects) sur l'environnement et le bien-être animal !

En accord donc avec la charte Nature et Progrès, nous laissons les petits téter leur mère pendant minimum 45 jours. Nous entendons ainsi laisser à nos chèvres le bonheur d'être mères et de vivre selon leur instinct et leur nature ! Pour nous, leur enlever leurs petits dès la naissance (pour les élever au lait en poudre et pouvoir prendre leur lait), ce serait nier un de leurs besoins primaires : prendre soin de leurs petits...

Le problème, et la raison pour laquelle peu d'éleveurs laissent les petits à leur mère, c'est que les garder ensemble, c'est toute une logistique, il faut superviser les tétées, pour s'assurer d'une bonne production de lait, les séparer deux fois par jour (sortie en pâture, moment du repas), mais surtout : 
45 jours de lait par chèvre, ça représente beaucoup de fromages, et donc beaucoup d'argent perdu ! 
(par jour, une chèvre produit chez nous 1,5L, ça fait 2 fromages donc 5€,x40 jours (premiers jours = colostrum) = 200€,x30 chèvres = 6000€)

Pour pallier à ce manque considérable, il n'y a qu'une solution : la vente directe de la viande des chevreaux !

Nous vous proposons donc de nous soutenir dans notre démarche, en achetant la viande de nos chevreaux élevés sous la mère, pour que cela reste viable (donc possible) de manger du fromage de chèvres qui ont vécu avec leurs petits !

16€ le kilo, en barquette d'un chevreau (autour de 6 kg) ou un demi-chevreau, disponibles entre début mai et début juin, 
à commander au  09 80 40 60 28  (laisser un message) ou à  oydamas@yahoo.fr 

Merci 
ferme de Serrabone

-- Message transféré --------
Sujet : 4e FETE de la FERME de SERRABONA du 8 au 10 mai​ ​!
Date : Wed, 8 Apr 2015 07:13:41 +0200
De : lara hitchcock