Ce blog rassemble, à la manière d'un journal participatif, les messages postés à l'adresse lemurparle@gmail.com par les personnes qui fréquentent, de près ou de loin, les cafés repaires de Villefranche de Conflent et de Perpignan.
Mais pas que.
Et oui, vous aussi vous pouvez y participer, nous faire partager vos infos, vos réactions, vos coups de coeur et vos coups de gueule, tout ce qui nous aidera à nous serrer les coudes, ensemble, face à tout ce que l'on nous sert de pré-mâché, de préconisé, de prêt-à-penser. Vous avez l'adresse mail, @ bientôt de vous lire...

BLOG EN COURS D'ACTUALISATION...
...MERCI DE VOTRE COMPREHENSION...

mardi 17 octobre 2017

Prime à l'achat d'un vélo électrique

Courrier des lecteurs de l'Indépendant.

On vient d'apprendre que l'Etat supprimait la prime de 200 €uros à l'achat d'un vélo électrique. Un membre du gouvernement aurait sous-entendu que c'était aux collectivités locales de la prendre en charge. Avec les restrictions budgétaires dont ces dernières sont frappées, cela me semble assez illusoire.


La prime de plus de mille €uros à l'achat d'une voiture électrique est-elle également supprimée, ce qui génèrerait une économie pour l'Etat et délèguerait aux collectivités locales une responsabilité nettement supérieures ? Que nenni ! J'entends déjà braire nos valeureux constructeurs.


Ne faut-il pas soutenir une de nos industries les plus visibles qui envahit l'espace public, l'espace sonore, et l'atmosphère que nous respirons, avec ses véhicules de plus en plus lourds qui, pour l'exportation, c'est à dire l'essentiel de leur production, resteront d'ailleurs motorisés au pétrole ?


La fabrication de vélos électriques n'est-elle pas aussi une industrie ? Ce n'est pas pareil. Outre que le vélo électrique est beaucoup moins valorisant, pour le prestige et pour le PIB, qu'une voiture électrique, le marché est nettement pris par les Chinois, voire les Japonais et assez peu par les Européens.


Même si une grande part des trajets en voiture font moins de 5 km, avec en moyenne guère plus d'une personne à bord, on ne tient pas compte du fait qu'un vélo électrique, bien plus léger, consomme, à service quasi égal, des dizaines de fois moins d'énergie.


En fait, les budgets publics n'ont pas réellement intégrés les paramètres énergétiques dans leurs arbitrages. Il faut dire que l'espoir de croissance, aux yeux des économistes et des décideurs, c'est beaucoup plus important que les kilowatts.


Donc, le véritable slogan des services de propagande de l'Etat devrait être : "L'énergie est notre avenir, économisez la !" Au moins les choses seraient claires. Aux citoyens les petits gestes écoresponsables. A l'Etat, la gabegie énergétique !

Jean Monestier.

Diplômé en économie auprès de l'Université de Toulouse,

Membre de diverses associations intéressées au problème des transports,
Objecteur de croissance,
Etudiant en collapsologie,
Militant pour le maintien d'une biosphère humainement habitable.

lundi 16 octobre 2017

Nouveau livre de Fabrice Nicolino : "Lettre à une petiote sur l'abominable histoire de la bouffe industrielle"




 

Encore un livre ? 

Eh oui, encore un

J’ai laissé passer le dixième anniversaire. Cela fait en effet dix ans que j’ai ouvert boutique ici, à l’invitation de mon si cher Alban V., de Marseille, à qui vous devez tout. Il y a ici en mémoire plus de 1500 articles en accès on ne peut plus libre. Ma foi, je crois n’avoir rien à effacer. Et si vous pensez autrement, libre à vous de l’exprimer.

Je n’écris plus guère, car de menus soucis – trois balles dans le corps le 7 janvier 2015 – limitent mes possibilités. C’est ainsi, je me plains d’autant moins que je suis vivant, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Et d’ailleurs, j’espère bien recommencer à commenter jour après jour la marche du monde. Qui est inquiétante, j’allais le dire.

Quoi de neuf ? Je sors le 5 octobre un petit livre, sur fond d’États Généraux de l’alimentation. Si vous voulez – sait-on jamais – me faire plaisir, faites donc passer l’info sur vos plantureux carnets d’adresse. Cela s’appelle « Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle », et c’est publié par Les Échappés. Le titre dit tout, pas ? Je raconte à grands traits comment nous en sommes arrivés là. L’histoire est incroyable, mais elle est vraie, dans les grandes lignes du moins.

Voilà la couverture. L’ai-je déjà dit ? J’ai besoin de vous, car la durée de vie d’un livre est ridicule :



Source : http://fabrice-nicolino.com/?p=2736

dimanche 15 octobre 2017

Café Repaire du Conflent jeudi 19 octobre 2017

Bonjour tout le monde

On se retrouve jeudi 19 octobre au bar du Canigou à Villefranche de Conflent ...
Ce qui se passe côté Catalogne sud nous occupera une bonne partie du temps.

C'est le dernier Café Repère à l'heure d'été 19h30

A bientôt


samedi 14 octobre 2017

Samedi 14 et dimanche 15 : cinéma au casino de Vernet-les-Bains


Samedi 14 octobre à 18h
Dimanche 15 octobre à 16h30


Les Ciné-Rencontres
et le syndicat des éleveurs du Conflent
Vous proposent deux séances de cinéma
au Casino de Vernet-les-Bains

 

vendredi 13 octobre 2017

Soirée Maghreb - Concert à l'Alchimie samedi 14 octobre Prades

Concert samedi 14 octobre

Avec le groupe Tagmats

à 19h00
 
 
 Soirée Maghreb  

                 Samir, Jamal et Moktar chantent en kabyle un répertoire qui voyage par le Hoggar, les montagnes de Kabylie en passant par la casba d'Alger, ses jardins arabo-andalou et sa musique Chaati… 
  
      avec un plat traditionnel Berbère  
  
  Samir (décidément !) va nous initier à la préparation d'un «asbane»*, recette venue du fond de sa Kabylie..   

Tagmats : fraternité, en kabyle 

 *asbane : boulettes de semoule aux épices,  accompagnées de légumes en sauce, avec ou sans viande -

 Le repas végét : 8eu.  Avec la viande (poulet) : 11eu.
réservation (par sms) /infos: J.Christophe/ 0783367731


A TRES VITE A L'ALCHIMIE !!!